Le poisson rouge et le bouledogue

Un blog sur une maman à Perpignan(qui aime trop faire les boutiques)

16 janvier 2008

Avec les mamies

J'avais pris de bonnes résolutions en septembre: retourner à la gym. Il y a une salle à coté de chez moi qui propose tout ce que je cherche. Je ne veux pas faire que du yoga ou que de la danse, parce que le yoga je m'y ennuie un peu et la danse me muscle au niveau des mollets et comme j'en ai déjà fait beaucoup j'ai pas besoin de plus gros mollets. J'avais , à  bordeaux, fait des pilates et du cardio boxe et j'avoue avoir été conquise. Le pilate me calme et me tonifie à la fois, c'est aussi bien que le yoga en plus dynamique et on fait aussi les postures rigolotes: je m'amuse comme une folle à devoir tenir sur une main les fesses en l'air et la tête en bas...et pour le cardio boxe ça me permet d'être plus calme en classe parce que je visualise très facilement mes élèves préférés lorsque je fais des kick ou des uppercuts.....Donc au final, je suis calme, détendues et je ne grossis pas trop. Je suis interdite de salle car je suis une usine à muscles, c'est ignoble comme je deviens musclée dès que je soulève un truc. Avant mon mariage, j'ai arrêté les appareils,car j'étais en train de devenir comme une nageuse est allemande.

Au bonheur, j'ai donc trouvé à Péri pour un prix raisonnable, une salle de sport qui propose des pilates, du cardio boxe et oh , bonheur suprême; pour le même prix on accéde aussi au sauna, au hammam et au jaccuzi. Donc j'ai boxé et pilaté pendant un mois, de septembre à octobre. Le pied!

Mon autre plaisir, c'était de prendre 5 minutes pour regarder les dames qui faisaient des tours dans la piscine. Le cours d'aquagym est en effet très féminin... Le pire c'est qu'elles avaient l'air de souffler ...Je me moquais bien. Le prof aussi avait l'air désespéré.

Le hic, c'est qu'enceinte; on ne peut plus sauter donc plus de cardio boxe, ni faire d'abdo : adieu les pilates. Je l'ai dit je n'aime pas les appareils. J'ai essayé de migrer vers la salsa ( en plus c'est un copain à moi qui donne les cours) mais il faut venir en couple et monsieur l'ours ne veut pas entendre parler.Je me suis donc rabattue sur , et oui l'aqua gym. Au début, ça allait encore, j'avais un maillot de bain correct et puis très vite, j'ai du partir chez décat. Un des magasins que je déteste le plus au monde, pour acheter le plus des maillots que je n'ai jamais eu... Le pire c'est que comme j'ai pas pris encore trop de ventre,ce maillot est toujours un peu lâche mais pour les seins, il faut ça.

Donc depuis octobre , moi aussi je fais des tours de piscine, et je commence même à avoir du mal à tout faire...C'est le début de la fin.

Ma motivation, c'est le sauna ou le hammam, finale  parce que le jaccuzi, j'ai plus le droit, et l'idée que je prendrai moins de poids, que j'aurai moins mal au dos, pas les jambes qui se transforment en poteaux et un accouchement super facile. Dites moi qu'il y a une justice , et que ça va bien se passer comme ça.

Posté par juliettewan à 14:07 - la vie dans un bocal - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

  • Je crois que la chose à faire pour l'accouchement, c'est ne pas l'idéaliser !

    exemple : une amie qui était tout à fait prête et qui était persuadée que son accouchement allait se dérouler "comme pour tout le monde" ... et au final, elle est arrivée trop tard, du coup, pas de péridurale !
    moi même, persuadée que tout allait se passer "comme pour tout le monde" ... et au final, une césarienne en urgence

    Bref, tout ça pour dire de ne pas "idéaliser" le moment, car si ça ne se passe pas comme tu le "prévoyais", tu risques d'être "perdue". Autant connaître les grandes lignes et savoir ce qui peut se passer !

    Par contre, c'est vrai qu'il paraît que les exercices en piscine aident énormément pour la respiration pendant la poussée !

    Posté par mily, 17 janvier 2008 à 09:38

Poster un commentaire