Le poisson rouge et le bouledogue

Un blog sur une maman à Perpignan(qui aime trop faire les boutiques)

19 janvier 2008

il fallait l'inventer

Sans volonté de polémique, voilà un article de Libé que je viens de découvrir (la prochaine fois je mettrai un extrait du Figaro, c'est promis). Ca me fait bien rire car je trouve que ça fait écho à un blog que je lisais hier soir,mais donc j'ai oublié le lien qui trouve que les bloggeuses s'affichent trop facilement avec leurs nouvelles tenues qui je cite leurs font "un cul enorme"; et comme justement je comptais me prendre en photo dans mes achats soldesques...

"Une jeune musulmane qui souhaite rester anonyme a provoqué un beau tollé en allant la semaine dernière à la piscine municipale d’Almelo, petite ville de l’est du pays, avec son tout nouveau «burqini». La jeune femme, qui avait demandé l’autorisation à la piscine et dûment prévenu la direction, a revêtu son maillot de bain intégral, composé d’une longue tunique à cagoule et d’un pantalon.

En caoutchouc ultraléger, le burqini a été spécialement étudié pour être lâche et ne pas mouler les formes féminines. Conformément aux préceptes de l’islam, il ne laisse apparaître que les mains, les pieds et le visage. Bleu, rose, jaune ou noir, le produit a été lancé l’an dernier par Aheda Zanetti (voir des photos du burqini sur son site internet), une Australo-libanaise qui l’a baptisé «Hijood». Le maillot de bain islamique a fait un tabac. 9 000 exemplaires ont été vendus en Australie en janvier 2007, le mois de son lancement. Il est importé depuis mai aux Pays-Bas par Woortman Sportswear, qui le vend entre 120 et 150 euros pièce.

La nageuse d’Almelo ne s’attendait pas à provoquer la colère de ses compatriotes. Les autres nageurs, irrités par la naïade en noir, se sont plaints à la direction de la piscine. L’affaire a aussitôt été exploitée par le Parti de la liberté (PVV) de Geert Wilders, chef de file de la droite populiste, qui s’est empressé de questionne le gouvernement. Réponse de Jet Bussemaker, la secrétaire d’Etat aux Sports, membre du Parti travailliste : le burqini, qui n’est pas si différent d’une combinaison de plongée, est «bon pour l’intégration» des musulmanes, qui vont enfin pouvoir faire de la nage.

Fleur Agema, un député du PVV, proteste contre «l’islamisation du sport» et trouve le burqini «non hygiénique, non conforme aux normes de sécurité et répugnant». «Ce produit répond aux normes», assure Erik Busscher, le directeur de la piscine d’Almelo, qui ne voit «aucune raison» de l’interdire. Inondé de courriels racistes, Busscher a appelé au «respect» de la jeune femme en burqini, qui apprend la nage dans le cadre d’un programme municipal d’intégration."

Voilà, pas de commentaire

Posté par juliettewan à 09:21 - s'habiller - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire